Les temps forts en images — Sommet Trump-Kim

12 Juin, 2018, 23:10 | Auteur: Lea Montgomery
  • Mini-ventilateur suspect sommet Kim Jung II Trump

Cette signature est intervenue en clôture une journée de pourparlers entre les deux délégations, dont un déjeuner entre le dirigeant nord-coréen et le président américain.

Aucune date pour une prochaine rencontre n'a encore été fixée mais Donald Trump s'est dit "absolument" disposé à recevoir Kim Jong-un à la Maison-Blanche.

Avare en détails, il a simplement souligné que les Etats-Unis étaient prêts à apporter à la Corée du Nord des "garanties de sécurité uniques, différentes" de celles proposées jusqu'ici, si elle répondait aux demandes américaines. Sans présager de l'avenir, un premier pas vient d'être franchi sur le chemin d'un apaisement sur la péninsule coréenne et dans les relations avec l'ennemi américain héréditaire pour la Corée du Nord.

Lors du sommet de Singapour, devant les photographes, Donald Trump a voulu décontracter l'ambiance avec une petite vanne: "Vous nous faites une bonne image?" L'accord nucléaire conclu avec Téhéran " est respecté par l'Iran", alors que " signer un document avec Kim Jong-un qui est allé jusqu'à obtenir l'arme nucléaire, c'est pratiquement récompenser quelqu'un qui a été à l'encontre de tous les traités internationaux", a-t-elle estimé. "Nous allons avoir une relation formidable", a lancé peu après M. Trump, assis au côté de l'homme fort de Pyongyang, se disant convaincu que la rencontre serait un "immense succès".

Dans le zapping politique du jour, découvrez notamment la poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong Un.

"Nous allons les résoudre", lui a aussitôt répondu Donald Trump.

Mini-ventilateur suspect sommet
Trump-Kim, un tête-à-tête historique et des questions en suspens sur Orange Finance

"Le président Trump et le président Kim Jong Un ont eu un échange d'opinions complet, approfondi et sincère sur les questions relatives à l'établissement de nouvelles relations entre les Etats-Unis et la RPDC (République populaire démocratique de Corée) et l'édification d'un régime de paix solide et durable sur la péninsule coréenne". Il s'agissait pour lui d'arriver à montrer que son petit pays diabolisé pouvait se faire respecter au point d'être légitimé par le président de la première puissance mondiale.

Avant d'apposer sa signature sur le document, Kim Jong-un a pris quelques secondes pour saluer la nouvelle ère qui commence entre les deux pays, insistant sur la nécessité " d'abandonner le passé ".

"Ravi de vous rencontrer M. le président", a de son côté déclaré le dirigeant nord-coréen.

A l'issue de leur tête-à-tête d'environ cinquante minutes, le président américain a fait part de son optimisme sur les discussions en cours, assurant qu'elles se passaient "très, très bien".

À lire: Comment Kim Jong-un est passé de dictateur à diplomate faiseur de paix? Il faut dire qu'avant de se mettre d'accord sur une rencontre, les deux chefs d'Etat n'ont pas retenu leurs coups, multipliant les invectives publiques l'un envers l'autre, se qualifiant mutuellement de "petit gros" et de "vieux fou". Pyongyang s'y est déclaré favorable (sans quoi ce sommet n'aurait jamais eu lieu) sans en préciser les formalités. Ce sera l'élément clé à décrypter dans le communiqué final signé par les deux leaders.

Respawn Entertainment annonce Star Wars Jedi: Fallen Order
Une période sombre pour les héros de la galaxie , ce qui nous promet déjà un jeu bien sympathique pour les fans. Qu'en dites-vous? Qu'attendez-vous de ce Star Wars?

Recommande: