Nadal en finale pour un onzième sacre

12 Juin, 2018, 16:57 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Del Potro n'est pas le plus rapide mais c'est l'un des plus agiles

On verra ce que Dominic (Thiem) pourra faire.

Comme une impression de déjà-vu... D'un côté, Juan Martin Del Potro, qui a confirmé tout au long de ce tournoi son retour au plus haut niveau cette année.

Rafael Nadal a porté sa fiche à 11-0 en carrière en demi-finale des Internationaux de tennis de France. L'Espagnol aura à peine tremblé face à Juan Martin Del Potro ce vendredi, s'imposant en trois sets d'une demi-finale finalement un peu décevante (6-4, 6-1, 6-2). Del Potro subira le même sort (6-4, 6-1, 6-2).

Nordahl Lelandais lié à deux autres disparitions — Drôme
Il s'agit du sous-directeur de la police judiciaire de la gendarmerie , qui supervise la cellule Ariane . Cet appel à témoins, c'est aussi d'une certaine manière un soulagement pour le compagnon d'Eric Foray.

Quand les choses deviennent vraiment sérieuses, Nadal est impitoyable. La première manche face à Del Potro a pourtant été à la hauteur des espérances suscitées par cette affiche de gala. En finale, Nadal affrontera Dominic Thiem, le seul joueur à l'avoir dominé sur ocre ces 2 dernières saisons, une fois en 2017 et une fois en 2018. Après tout, le géant de Tandil est taillé pour tourmenter le Majorquin, il faut généralement être un excellent serveur, grand par la taille pour ne pas souffrir du lift adverse, et frapper très fort pour faire reculer le n°1 mondial. Ses espoirs ont vite été douchés, dès le début de la deuxième manche, avec un break autoritaire de "Rafa". Comme quoi, tout dépend surtout du bon vouloir de ce dernier.

Nadal a surmonté trois balles de bris lors du troisième jeu du premier set, et trois autres alors que le score était de 4-4.

"Je ne pouvais jouer au meilleur de mes capacités à cause de lui, " a résumé del Potro, champion des Internationaux des États-Unis, en 2009, pour son seul titre à un tournoi du Grand Chelem. Dominic Thiem, s'il était devant sa télévision, n'a pas dû douter bien longtemps de l'identité de celui qui sera son adversaire, dimanche, en finale.

Recommande: