Les agriculteurs bloquent des dépôts de pétrole, le gouvernement reste ferme

13 Juin, 2018, 12:27 | Auteur: Basile Toussaint
  • EcoQuick									
					
								9,1 MILLIARDS			
				La France reçoit 9,1 milliards d'euros d'aide de la PAC chaque année

Mais le mouvement s'est propagé à trois nouveaux sites à Portes-Lès-Valence dans la Drôme (un dépôt Total), à Saint-Priest près de Lyon et à Reichstett (Bas-Rhin), portant le nombre total de blocages à 16, a annoncé la FNSEA. "L'accès du personnel à ces raffineries est assuré et les opérations sur site continuent sans perturbations", poursuit le groupe, qui compte cinq raffineries en France, dont la Mède, et y opère neuf dépôts pétroliers. Il ont installé une tente, déversé de la terre devant l'entrée qu'ils bloquent également avec des tracteurs.

Le déclencheur de ce mouvement est l'autorisation donnée au groupe pétrolier Total d'importer de l'huile de palme pour faire tourner sa raffinerie de biocarburants de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône. "Pas le personnel, ni les autres véhicules, ni les secours", a-t-il dit à l'AFP.

"Nous ne pouvons pas nous aligner sur les cerises de Turquie, le blé canadien, le boeuf argentin ou l'huile de palme asiatique", avait-il constaté dans la matinée. L'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.

Sous le mot clé #SauvezLesAgri, le premier syndicat agricole, la FNSEA, appelle ses adhérents sur les réseaux sociaux à occuper 14 sites stratégiques, pour trois jours reconductibles.

Les temps forts en images — Sommet Trump-Kim
Trump , assis au côté de l'homme fort de Pyongyang, se disant convaincu que la rencontre serait un " immense succès ". Pyongyang s'y est déclaré favorable (sans quoi ce sommet n'aurait jamais eu lieu) sans en préciser les formalités.

" Nous ne sommes pas contre les importations [.] mais nous voulons, pour le consommateur, que le gouvernement soit cohérent et que les importations soient faites à normes égales, sinon l'agriculture française va disparaître", a déclaré à l'AFP Samuel Vandaele, secrétaire général des JA.

Les agriculteurs d'Occitanie ont démarré leur action dimanche 10 juin 2018 au soir. "Ces blocages sont illégaux", a déclaré M. Travert, estimant que "ce n'est pas en bloquant ces raffineries qu'on trouvera des solutions adéquates".

Ni plus ni moins, la FNSEA et JA demandent la réintroduction dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin au Sénat, d'un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne. Aussi, ils réclament un allègement du coup du travail salarié de saisonniers "qui est 27% plus élevé en Allemagne et 37% plus qu'en Italie", selon Christiane Lambert.

Ils veulent que le gouvernement renonce à son contingent d'importation d'huile de palme et dénoncent ses "incohérences": inciter les agriculteurs français à monter en gamme, tout en concluant des accords de commerce internationaux qui provoquent des distorsions de concurrence. Les sites de Dunkerque (Nord) et de Donges (Loire-Atlantique) doivent fermer la marche lundi matin.

Recommande: