Macron invoque le droit international, étrille Rome — Aquarius

13 Juin, 2018, 08:15 | Auteur: Armand Coulomb
  • L'Italie refuse qu'un navire humanitaire avec 600 migrants accoste dans l'un de ses ports

La présidence du Conseil italien a ainsi fait savoir mardi qu'elle refusait les "leçons hypocrites" de Paris, ou de "pays ayant préféré détourner la tête" du problème migratoire.

Le ministre de l'intérieur italien, Matteo Salvini, a indiqué, dimanche 10 juin, qu'il ne souhaitait pas que l'"Aquarius", un navire de l'ONG française SOS-Méditerranée, accoste dans un port de la péninsule.

Edouard Philippe a assuré ce mardi que la France était "prête à aider" l'Espagne pour "accueillir" des migrants, dont plus de 600 sont bloqués sur l'Aquarius en Méditerranée et refusés par l'Italie. Et indique qu'en cas de refus de Malte, le navire ne sera pas autoriser à accoster en Italie. "Le sauvetage des quelque 629 migrants est intervenu dans la zone de recherche libyenne et a été coordonné par le centre de secours à Rome", a alors répondu un porte-parole du gouvernement maltais. Il leur faudra quatre jours pour atteindre leur destination, ont affirmé mardi les garde-côtes italiens dans un communiqué.

L'Espagne a proposé d'accueillir dans un de ses ports le navire transportant les 629 migrants secourus au large de la Libye, enjeu d'un bras de fer entre Malte et l'Italie, mais le bateau restait toujours lundi soir en stand-by en Méditerranée.

Pendant ce temps-là, en France, seul le dirigeant nationaliste corse Gilles Simeoni a offert ce mardi d'accueillir les 629 migrants, parmi lesquels on compte 123 mineurs, 11 enfants en bas âge et 7 femmes enceintes. Derrière le judas, Daniela Alario, 66 ans, qui accueille bénévolement deux fois par semaine trois jeunes Nigérianes pour des cours d'italien, a vu se dessiner le visage du nouveau ministre de l'intérieur italien, Matteo Salvini, " les yeux injectés de sang, en colère ".

11.06Origin Access Premier : les nouveaux jeux EA par abonnement
Il s'agit d'une offre par abonnement où le joueur pourra télécharger et jouer depuis son ordinateur à un catalogue de jeu récent. Une remise de 10% sur les achats effectués sur la plateforme Origin sera aussi offerte.

"Sauver des vies est un devoir, transformer l'Italie en un énorme camp de réfugiés, non. Nous respectons nos engagements internationaux en matière de crises humanitaires." .

Et ce n'est qu'une étape pour celui qui s'est imposé ces derniers jours comme le véritable homme fort de la vie politique italienne, après avoir remporté avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème) les législatives du 4 mars. Autrement dit, que les ports italiens leurs seraient dorénavant interdits.

"Vous ne pouvez pas qualifier de crimes contre l'humanité les persécutions des migrants en Libye" et "vous abstenir, au risque d'être complice de non-assistance à personne en danger", a lancé au chef de l'Etat Médecins du monde dans un tweet, tandis que Pierre Henry de France Terre d'asile estimait dans la matinée que "ne pas prendre ses responsabilités en de telles circonstances n'est pas une politique, c'est une défaite".

La France dit non?

Finalement, Malte a ravitaillé le navire dans la nuit et les autorités italiennes ont fait un geste, s'engageant à transborder les migrants vers des navires mis à disposition afin de permettre une traversée sûre jusqu'en Espagne. "Nous avons ouvert un front en Europe", s'est-il ainsi félicité lundi.

"Je sais bien qu'il y a des difficultés face à la gestion de l'arrivée de migrants, je comprends que les autorités étatiques aient besoin de réfléchir au plan juridique mais quelquefois il faut faire passer la réflexion sur le droit au deuxième plan par rapport aux urgences humanitaires", a-t-il ajouté.

Recommande: