Trump face à Merkel: la photo "icônique" du G7 fait débat

13 Juin, 2018, 18:44 | Auteur: Armand Coulomb
  • Trump face à Merkel

Une photographie pour l'histoire?

Elle a été prise par un photographe allemand primé par le World Press Photo, Jesco Denzel, spécialisé dans les photos et portraits officiels.

Si certains médias du système veulent voir dans cette photo comme une position de force de la chancelière Angela Merkel, le regard amusé de Trump devrait les détromper. "Une victoire sans appel de relations publiques pour l'Allemagne", assure pour sa part l'hebdomadaire Der Spiegel sur son site internet.

"1-0 pour le président américain", estime sur Twitter Elisabeth Wehling, spécialiste de sciences politiques et de langage à l'université de Berkeley en Californie.

Rafael Nadal remporte Roland-Garros pour la onzième fois
En dépit de la déception, l'Autrichien a loué l'exploit du champion, "l'un des plus retentissants de l'histoire du sport". Onze, c'est aussi le nombre de ses victoires à Barcelone et à Monte Carlo, deux autres tournois sur terre battue.

En ce qui concerne les menaces du président américain d'accroître les droits de douanes sur l'importation de voitures européennes, la chancelière allemande prône un front européen commun.

"Encore un de ces #G7 où les autre pays attendent que les Etats-Unis soient éternellement leur banquier. Le président leur dit clairement que c'est fini", a commenté sur twitter John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche.

"Son ministre des Affaires étrangères Heiko Maas avait martelé plus tôt que Donald Trump avait détruit " une quantité incroyable de confiance avec un tweet ". " Non, je ne crois pas " que ce soit la fin de la relation transatlantique, a tempéré la chancelière, " cette annulation du communiqué, c'est un pas décisif mais les États-Unis sont une démocratie ". L'Allemagne est tout particulièrement dans le collimateur de l'administration américaine, à la fois pour ses excédents commerciaux et pour ses dépenses militaires jugées trop faibles au sein de l'Otan.

Pour elle, cette nouvelle passe d'armes avec le président américain, la montée en puissance de la Chine et les ambitions russes démontrent une fois de plus que l'Europe doit développer ses capacités d'action sur la scène internationale et devenir une puissance avec une " culture stratégique ". " Sans quoi l'Europe sera effritée par des pôles très puissants ", a-t-elle asséné. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: