Cannabis CBD : la loi n'était donc pas si claire

18 Juin, 2018, 11:10 | Auteur: Thibaud Popelin
  • A peine née la mode des

Interdisant notamment la vente des fleurs de cannabis même si celle-ci ne contiennent pas plus de 0.2 % de THC, à l'origine du boom naissant du cannabis ultra light avec l'ouverture de moultes boutiques ces dernières semaines un peu partout en France. Ces établissements vendent du cannabidiol, l'une des molécules de la marijuana. La ministre a expliqué que le droit approuve l'utilisation du chanvre à des fins industrielles "quand il contient moins de 0,2 % de THC". Et la ministre d'ajouter: "Il va falloir qu'on revoit la législation et revoir comment on met de l'ordre dans tout cela, a-t-elle dit, évoquant un travail conjoint avec la répression des fraudes de Bercy". "Il faut qu'on trouve le bon moyen (.) ils n'ont pas à vendre des produits contenant du THC", a-t-elle dit.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 11 juin concernant une boutique parisienne vendant un dérivé du cannabis, afin de vérifier si elle respecte la législation, a-t-on appris dimanche de source judiciaire, confirmant une information du JDD. Aujourd'hui toute vente de cannabis à usage récréatif lorsqu'il contient du THC, quelle que soit la dose, est normalement condamnable.

Capcom réinvente le cultissime Resident Evil 2
D'après Capcom , il ne s'agit pas d'une simple refonte graphique comme cela avait été le cas par le passé. Un remake attendu pour le 25 janvier 2019 , qui sera disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Les investigations concenant ce tout premier magasin de ce type à Paris, ont été confiées à la Brigade des stupéfiants et du proxénétisme (BSP).

Elle porte sur les chefs d'emploi, acquisition, transport, détention, offre et cession de stupéfiants. La législation sur les stupéfiants devrait évoluer en France dans les prochains mois: le gouvernement souhaite ainsi que leur usage, en particulier celui du cannabis, soit sanctionné d'une "amende forfaitaire délictuelle" de 300 euros, avait affirmé début avril la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Recommande: