Cyclisme : après ses propos sur Froome, Sky tacle un Hinault "irresponsable"

22 Juin, 2018, 15:39 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Christopher Froome est toujours dans l'incertitude quant à sa présence au Tour de France après un contrôle antidopage anormal

Pour éviter que Froome ne puisse prendre le départ du Tour de France, le quintuple vainqueur de la Grande Boucle avait sa petite idée: "Le peloton doit mettre pied à terre et faire grève en disant: "Si lui est au départ, on ne part pas"".

Au coeur de l'échange, le contrôle "anormal", de Chris Froome sur le Tour d'Espagne 2017, qu'il a remporté. Sky lui a répondu jeudi l'accusant de "répéter des affirmations factuellement incorrectes".

" Pour moi, Christopher Froome ne doit pas être au départ du Tour".

La première bande-annonce est enfin là — Creed II
Entre ses obligations personnelles et son entraînement pour son prochain grand match, il est à la croisée des chemins. Jordan enfile de nouveau les gants pour Creed 2 , la suite du film de Ryan Coogler qui poursuit la saga Rocky .

"Si les autorités internationales ne le sanctionnent pas, c'est aux coureurs de prendre leurs responsabilités", a expliqué l'ancien champion français ce mercredi 20 juin. "Le peloton est trop gentil". On a condamné Contador pour la même chose, il a pris une suspension, et lui n'aurait rien?

"La ventoline, ce n'est peut-être pas grand-chose, ce n'est peut-être pas ça qui lui a fait gagner le Tour d'Espagne, on ne le sait pas, mais (à cette dose) c'est interdit. Les règles sont les mêmes pour tout le monde".

"Il est décevant que Bernard Hinault ait, encore une fois, répété des affirmations factuellement incorrectes sur un cas qu'il ne comprend clairement pas", a assuré l'équipe de Froome. Ses commentaires sont irresponsables et mal informés. Pour le moment, Chris a le droit de courir. Chris n'a pas eu un test positif, plutôt un résultat d'analyse anormal pour un médicament prescrit contre l'asthme. Vainqueur du Tour d'Italie il y a quelques semaines, le Britannique devrait être le fer de lance de la formation Sky sur le Tour de France, qui s'élancera de Noirmoutier-en-l'Ile le 7 juillet prochain. Ce processus devait normalement rester confidentiel pour protéger le coureur et établir les faits. Une présence qui ne fait pas plaisir à tout le monde dans le cyclisme professionnel, mais personne ne l'a exprimé plus clairement que Bernard Hinault dans les colonnes du quotidien Ouest-France.

Recommande: