Les embouteillages gâchent la fête — GP de France

22 Juin, 2018, 23:51 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Un effet stade unique pour le Grand Prix du Castellet

Les spectateurs, coincés, n'ont pas pu accéder à la piste, et ce alors que seuls les essais libres ont lieu le vendredi! Les tribunes étaient quasiment désertes en début de journée et la situation ne s'est améliorée que très lentement au cours de l'après-midi.

En cause: la voie d'accès au circuit, qui se fait sur une seule file! Gilles Dufeigneux a ajouté que la préfecture du Var devait communiquer sur une adaptation du plan de transport.

Les deux séances d'essais libres, dominées sous un ciel bleu étincelant par le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), n'ont pas constitué l'évènement principal.

Le Tweet raciste de Alan Sugar sur les Lions du Sénégal — Angleterre
Si vous ne voyez vraiment pas ce qui ne va pas avec ce que vous avez écrit, vous avez encore beaucoup à apprendre. Il n'était nullement destiné à offenser, et clairement ma tentative d'humour a eu l'effet inverse.

Vendredi, la préfecture avait indiqué que "l'affluence s'était concentrée entre 10h00 et 13h00". "On a payé presque 1.200 euros les deux places en tribune et le parking pour trois jours", s'époumone-t-il auprès d'un bénévole, qui lui a rétorqué de se plaindre auprès des organisateurs. Parti à 9h00 de la Seyne-sur-Mer, une ville distante de 20 km du Castellet, l'un d'eux n'est arrivé sur le circuit qu'à 16h10. Démonstration au milieu des villages, rencontres avec pilotes et ingénieurs, simulations de changements de pneus et d'ailerons, des simulateurs de F1, images au ralenti: tout ce qu'il faut savoir avant le grand retour de la Formule 1 au circuit du Castellet.

Une spectatrice a, elle aussi, mis plus de sept heures pour rejoindre le circuit. Elle a quitté Sanary à 9h15 mais a été bloquée deux heures au même endroit sans pouvoir bouger, à une dizaine de kilomètres du circuit. Certains ont préféré faire demi tour et revenir samedi. "Sous cette chaleur, c'était l'enfer: c'est la dernière fois que je viens au Castellet!", promet-elle.

"C'est déjà le bordel quand il y a le Bol d'Or (course d'endurance moto, ndlr), comment ils n'ont pas anticipé?", se demande Yvan, également rescapé des routes provençales.

Recommande: