Chris Froome écarté du Tour de France 2018 par les organisateurs

01 Juillet, 2018, 17:10 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Affaire de dopage de Chris Froome :

A moins d'une semaine du départ du 105 Tour de France, la présence du quadruple vainqueur et tenant du titre Christopher Froome est plus que jamais incertaine.

L'équipe Sky a bien évidemment fait appel de cette décision devant la chambre arbitrale du Comité national olympique du sport français (CNOSF) et défendra son cas mardi 3 juillet, à partir de 9 heures. Selon des informations du "Monde" révélées ce dimanche matin, Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour de France, a fait savoir à l'équipe Sky qu'il ne souhaitait pas voir le coureur Britannique être aligné au départ du Tour de France samedi prochain en Vendée.

Quatre fois vainqueur du Tour de France (2013, 2015, 2016, 2017), Christopher Froome a fait l'objet d'un contrôle antidopage "anormal" au salbutamol lors de la Vuelta 2017 en Espagne, en septembre dernier.

"Pourquoi ne sortez-vous pas de l'Union européenne ?" — Trump à Macron
De son côté, le président français, interrogé sur cet échange lors d'une conférence de presse à Bruxelles, a refusé de commenter l'échange rapporté par le journal américain.

Invité de Village Médias sur Europe 1 le vendredi 29 juin, le directeur de la Grande boucle, Christian Prudhomme, a laissé éclater sa colère.

Un contrôle antidopage "anormal". Six mois plus tard, pourtant, l'affaire n'est toujours réglée, et le Britannique devrait être au départ du Tour sans que son cas ne soit tranché par l'UCI.

L'organisateur s'appuie toutefois sur l'article 28 de son règlement qui, conformément au règlement de l'Union cycliste internationale (UCI), "se réserve expressément la faculté de refuser la participation à - ou d'exclure de - l'épreuve, une équipe ou l'un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou à la réputation d'ASO ou de l'épreuve". "Nous sommes confiants que Chris sera sur le Tour car nous savons qu'il n'a rien fait de mal", a affirmé à franceinfo un porte-parole de la Sky.

Recommande: