La coalition en Allemagne toujours divisée sur les migrants

01 Juillet, 2018, 19:39 | Auteur: Armand Coulomb
  • Les dirigeants européens réunis pour le mini-sommet sur la question migratoire le 24 juin 2018 à Bruxelles

Invitée à dire si elle se préparait à de nouvelles élections lors d'une entrevue à la chaîne ARD, la cheffe du SPD a répondu: " Je ne sais pas. Volker Kauder, président de l'ensemble du groupe CDU-CSU au Bundestag, a admis pour sa part que la coalition était toujours divisée après les négociations de mardi soir.

Le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer a affirmé mercredi que son parti, la CSU, ne cherchait pas à briser la "grande coalition" au pouvoir en Allemagne, ni à écarter la chancelière Angela Merkel malgré leurs divergences sur la question migratoire. 'Cela va vraiment dans la bonne direction', a-t-il dit tout en prévenant qu'il maintiendrait la pression sur la chancelière afin d'obtenir davantage de détails sur ces différents accords.

De manière générale, les pays de l'UE semblent disposés à renforcer la surveillance des frontières de l'Union européenne, mais très peu se montrent intéressés à discuter du renvoi des migrants vers le premier pays de leur enregistrement.

Ed Sheeran interrompt son concert pour une raison très drôle
Il s'en est plutôt amusé sur Twitter , ce d'autant plus que, visiblement, le concert était excellent. Pas une, mais deux fois, le folkeux rouquin a dû interrompre son concert pour aller se soulager.

Le groupe dit de Visegrad, qui réunit la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, a pour sa part réussi à enterrer l'idée de quotas européens de répartition des réfugiés, défendue par Mme Merkel.

Très affaiblie par la fronde de son aile droite bavaroise, la dirigeante conservatrice souhaite notamment que les migrants arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés dans un autre pays de l'Union européenne soient placés dans des centres d'accueil spéciaux et aux conditions très restrictives. "Il faut que nous nous parlions", a-t-il déclaré, lui aussi à ARD.

Vu l'impossibilité d'atteindre un accord européen sur la réforme de l'asile avant la fin du mois, la chancelière.

Recommande: