Attaque "terroriste" contre des soldats français — Mali

02 Juillet, 2018, 11:05 | Auteur: Armand Coulomb
  • Mali: attaque terroriste contre les soldats français de Barkhane

Des soldats français de la force Barkhane en position au Mali ont fait l'objet d'une attaque qui a occasionné dimanche des pertes en vies humaines et plusieurs blessés, à Gao, dans le nord du pays. Selon Reuters, l'attaque à Gao a fait deux morts parmi les civils et quatre à huit blessés côté français.

Une autre source contactée par l'AFP a déclaré que les militaires étaient "tombés dans une embuscade tendue par des terroristes à la sortie menant vers la localité de Bourem". Les véhicules ont été complètement détruits par la déflagration, indique une source militaire malienne.

"Il y avait au moins quatre blindés français et le véhicule suspect [où il y avait au moins un kamikaze] a foncé sur deux véhicules de Barkhane (...).Très vigilant, un blindé lui a barré la voie et le véhicule suspect s'est, selon les premiers éléments, fait exploser".

Cette attaque survient alors que le sommet de l'Union africaine s'est ouvert dimanche à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, deux jours après un attentat suicide perpétré au Mali contre le QG de la force conjointe du G5 Sahel lancée en 2017, qui a fait trois morts, dont deux militaires de cette force.

Apple voudrait réunir tous ses services en un seul abonnement
Texture propose plus de 200 titres de presse, Apple espérait, avec son rachat, devenir le Netflix de la presse. Bien entendu, cela est encore à prendre avec des pincettes.

Présents sur la frontière entre le Mali et le Niger, le GATIA (Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés, pro-Bamako) et le MSA participent à des opérations de sécurisation aux côtés de la force Barkhane et de l'armée malienne.

Mais sa mise en oeuvre est pour l'instant marquée par les problèmes de financement et les accusations de violations des droits de l'homme par les troupes de la force conjointe, basée à Sévaré (Mali).

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et internationales, régulièrement visées par des attaques meurtrières.

Recommande: