Google investit dans KaiOS Technologies, la société qui a ressuscité Firefox OS

02 Juillet, 2018, 11:57 | Auteur: Emma Bardin
  • Google investit dans KaiOS, le système qui dope les feature-phones

Google investit à son tour dans KaiOS Technologies. Comme l'a relevé TechCrunch, le géant du web a investi 22 millions de dollars dans l'entreprise KaiOS qui développe un système d'exploitation du même nom à destination des téléphones non intelligents.

Le marché du feature-phone n'est pas mort, loin de là.

Ce financement de 22 millions de dollars "va nous permettre d'accélérer le développement et le déploiement mondial des smart feature phones fonctionnant avec KaiOS ", a déclaré Sébastien Codeville, CEO français de KaiOS Technologies, cité dans un communiqué. Le système d'exploitation créé en 2017 est en effet intégré à un mobile qui a bénéficié d'un effet " buzz " indéniable lors du dernier MWC de Barcelone: le Nokia 8110.

" "L’Irak exécute 12 " terroristes " condamnés à mort
Aux mains avec les terroristes , le Premier Ministre irakien Haider al-Abadi était pointé du doigt pour son manque de fermeté. Ils "avaient été condamnés conformément à la loi antiterroriste". 300 autres ont été condamnées à la prison à perpétuité.

La levée de fonds de Série A réalisée auprès de Google n'est pas la première. L'entreprise emploie plus de 200 personnes. Ils ont travaillé avec les opérateurs mobiles Reliance Jio, Sprint, AT & T et T-Mobile, et opèrent depuis San Diego, Hong Kong, Taipei, Shanghai, Paris ou encore Bangalore. Actuellement, 40 millions de téléphones sous KaiOS auraient déjà été expédiés. Né sur les cendres de Firefox OS, KaiOS devient un choix de prédilection pour certains constructeurs comme HMD (Nokia), TCL (sous la marque Alcatel) ou encore Micromax. Elle s'est aussi rapprochée de Google. "Google et KaiOS ont accepté de travailler ensemble pour rendre disponibles Google Assistant, Google Maps, YouTube et Google Search à tous les utilisateurs KaiOS ", peut-on lire dans la déclaration du PDG de KaiOS. Un accord qui s'inscrit dans la stratégie d'expansion de Google.

Google a très vite compris l'intérêt de la chose pour ses applications dans un marché colossal où le mobile est le premier support d'information mais où les smartphones sont encore minoritaires. Un but que Firefox OS, basé sur des applications web comme KaiOS (qui s'appuie d'ailleurs sur la même base open source), tentait aussi d'atteindre à la même époque. Un joli petit marché que Google aimerait bien capturer dans l'espoir de conquérir le fameux "prochain milliard d'utilisateurs" qui fait tant rêver les industriels du numérique. Il se place derrière Android de Google, mais devance iOS d'Apple.

Recommande: