" "L’Irak exécute 12 " terroristes " condamnés à mort

02 Juillet, 2018, 10:00 | Auteur: Armand Coulomb
  • Irak le Premier ministre frappe fort avec l'exécution de 13

Le premier ministre, Haider al-Abadi, avait donné l'ordre, jeudi 28 juin dans la soirée, d'appliquer " la punition immédiate des terroristes condamnés à mort et dont les peines ont passé le degré décisif ".

Selon un communiqué du bureau du Premier ministre, M. Abadi s'est rendu en visite au quartier général du CTS et y a rencontré les commandants du service pour discuter de ces opérations.

Aux mains avec les terroristes, le Premier Ministre irakien Haider al-Abadi était pointé du doigt pour son manque de fermeté. Parmi elles figurent en outre un Russe et le Belge Tarik Jadaoun, qui avait rejoint l'EI en 2014 sous le nom de guerre d'Abou Hamza al-Belgiki.

Ils "avaient été condamnés conformément à la loi antiterroriste". 300 autres ont été condamnées à la prison à perpétuité.

Elle intervient en effet au lendemain de la découverte des corps de huit Irakiens enlevés par l'EI, qui avait diffusé une vidéo d'hommes au visage tuméfié en annonçant leur mort prochaine si des femmes jihadistes n'étaient pas libérées. En septembre 2017, le pays avait fait exécuter 42 prisonniers.

Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit se sont mariés
Lily-Rose, 19 ans, fille de Vanessa Paradis et de son ex-compagnon Johnny Depp , était également présente. Leur union, qui avait été initialement prévue sur l'Île de Ré, a été annoncée en janvier dernier .

En effet, dans la nuit de lundi à mardi, les familles des six personnes apparues sur la vidéo de l'EI - des civils travaillant au département logistique des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi - avaient été informées que les forces armées les avaient libérées.

Des Turques et des femmes originaires des anciennes républiques de l'Union soviétique constituent la majorité des condamnées à la peine capitale. En 2018, l'Irak avait déjà procédé à l'exécution de 13 personnes, dont 11 condamnées pour " terrorisme ".

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a appelé l'institution judiciaire irakienne à changer d'approche dans sa manière de juger les femmes et enfants étrangers soupçonnés d'avoir été affiliés à l'EI.

Environ 20.000 personnes ont été arrêtées au cours de la contre-offensive lancée par les troupes irakiennes pour repousser les jihadistes.

Recommande: