Né sans pénis, une greffe va lui permettre d'avoir des rapports sexuels

02 Juillet, 2018, 18:52 | Auteur: Thibaud Popelin
  • Des chirurgiens effectuent une opération

"Cela va me permettre de me sentir intégré la société", a confié Andrew Wardle.

C'est la fin d'une longue attente pour Andrew Wardle. Ce Britannique de 44 ans est en effet né sans cet organe à cause d'une maladie appelée exstrophie vésicale. Sa vessie s'est développée anormalement et la pathologie s'est étendue à la zone pelvienne, résume le Daily Mail. Il est né sans pénis et avec une seule testicule. Mais pour son premier rapport, le Britannique devra encore s'armer un peu de patience. Elle a été réalisé ce 22 juin à l'University College Hospital à Londres, pour un coût estimé à 50 000£.

La greffe s'est bien déroulée et a été pratiquée comme pour les cas de transsexuels voulant changer de sexe.

" "L’Irak exécute 12 " terroristes " condamnés à mort
Aux mains avec les terroristes , le Premier Ministre irakien Haider al-Abadi était pointé du doigt pour son manque de fermeté. Ils "avaient été condamnés conformément à la loi antiterroriste". 300 autres ont été condamnées à la prison à perpétuité.

Le pénis d'Andrew a donc été fabriqué à l'aide d'un implant formé grâce aux tissus et aux muscles de son bras pour limiter le risque de rejet.

Celle-ci servira à l'irrigation des tissus de son pénis. Pour simuler l'érection, une pompe y injecte une solution d'eau saline. Et d'ici là, Andrew Wardle va devoir supporter une érection permanente d'une dizaine de jours.

Une convalescence de six semaines. Le patient et sa petite amie ont d'ailleurs précisé qu'ils appréhendaient tous les deux le moment fatidique.

Recommande: