Béja : Pourquoi les rugbymen du Zimbabwe ont-ils dormi dans la rue ?

05 Juillet, 2018, 23:46 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Rubgy: Faute de logement décent, le XV du Zimbabwe obligé de dormir dehors en Tunisie

La Fédération tunisienne de rugby a tenu à apporter des précisions sur les événements qui ont conduit la délégation Zimbabwéenne à passer la nuit dans la rue. Que fait le ministre des Sports à ce sujet? "Trudy Stevenson - pouvez-vous?" exprimant, ainsi, sa déception et mécontentement face à une pareille situation et apostrophant Trudy Stevenson, ambassadrice du Zimbabwe en Gambie et au Sénégal.

Partis sans leurs passeports, qui leur seront remis plus tard, et après "un déjeuner offert par la Fédération Tunisienne [et] transfert en bus climatisé", les joueurs du Zimbabwe sont arrivés à l'hôtel à 20h. Je m'excuse au nom de la Fédération tunisienne de rugby, nous sommes fiers d'accueillir des tournois Rugby Afrique chaque année et nous mettons tout en œuvre pour répondre aux meilleurs standards internationaux en termes d'hébergement et d'autres infrastructures. Quelque chose s'est mal passé et je suis désolé, mais cela a été corrigé ce matin en consultation avec l'équipe de direction des Sables, a-t-il déclaré. Tout en réaffirmant sa confiance à la Fédération tunisienne, il admet qu'il y a clairement eu un problème.

La Fédération tunisienne de rugby (FTR) ne s'est pas donné la peine de communiquer sur cette affaire, qui a valu à la Tunisie d'être taxée de raciste par les médias du Zimbabwe. "Nous souhaitons aux deux équipes le meilleur pour le match de samedi.compétition" a-t-il expliqué.

OM : Balotelli, on devrait bientôt savoir !
Pour preuve, "Super Mario" a même poussé sa démarche jusqu'à manquer la reprise de l'entraînement, programmée ce lundi au Gym. A 'loccasion du premier entraînement de Patrick Vieira à la tête de l'OGC Nice , il manquait un joueur ce lundi matin.

Cependant, Ali Mekni, ex-international tunisien de rugby, a indiqué sur Shems FM que ses camarades du Zimbabwe ont refusé d'être logés à l'hôtel de Béja parce qu'il n'y a pas de piscine ni d'espace de divertissement, a-t-il dit, ajoutant que le retard à la douane tunisienne a été causé par le refus de l'équipe invitée de payer des frais de visas. Ainsi, il a commencé à parler de quitter l'hôtel sous prétexte qu'il n'est pas décent.

L'intervention rapide du président et de trois membres de la commission d'organisation n'était pas suffisante pour le calmer et le convaincre de passer le restant de la nuit à l'hôtel, lui assurant de trouver des solutions le lendemain matin avec la possibilité de changer d'hôtel. Leurs photos couchés en ronds d'oignon sur le trottoir ont fait le tour du web et suscité l'indignation générale.

Recommande: