Top 14: Montpellier-Castres, la revanche de la dernière finale dès l'ouverture

06 Juillet, 2018, 20:07 | Auteur: Mathilde Kaplan
  • Rugby- Richard Escot- Bernard Laporte le président de la FFR et Mohed Altrad le boss de Montpellier de nouveau indirectement associés via la LNR et la DNACG

De nouvelles mesures favorisant la santé des joueurs seront appliquées chez les clubs professionnels dès la nouvelle saison.

Ce mercredi, la LNR a dévoilé plusieurs mesures visant à protéger la santé des joueurs.

Il sera possible d'effectuer jusqu'à 12 remplacements. Par ailleurs, le nombre de remplacements autorisés seront augmentés à 12 ainsi les joueurs sortis pour des raisons tactiques pourront revenir sur la pelouse dans des conditions plus souples: pour remplacer un blessé, un joueur sur saignement, un protocole commotion, un joueur de première ligne exclu, ou un joueur qui a reçu un carton bleu.

Pétrole: l’Arabie saoudite confirme être prête à augmenter sa production
Moscou et Riyad ont récemment annoncé leur souhait de pomper davantage de pétrole après une hausse relative des prix, suggérant une augmentation de production de 1,5 million de barils par jour à partir de septembre prochain.

Cette mesure expérimentale, qui fait suite aux 45 préconisations rendues fin mars par l'Observatoire médical du rugby pour améliorer la prévention et la prise en charge des blessures, doit encore recevoir l'accord de World Rugby pour entrer en vigueur. Enfin, le positionnement du staff médical lors des rencontres et le suivi médical et paramédical en semaine au sein des clubs ont également été renforcés.

Renforcement des obligations des clubs en matière d'organisation médicale: l'ensemble des clubs de TOP 14 devront, dès la saison 2018/2019, disposer en-dehors des matches: d'une présence médicale minimum (hors-match) de 5 demi-journées par semaine, soit l'équivalent d'une présence à mi-temps; d'une présence paramédicale minimum (hors match) de 20 demi-journées par semaine, soit l'équivalent de 2 kinésithérapeutes à plein temps. Le joueur sortirait alors définitivement.

La FFR et la LNR poursuivront dans les prochains mois leurs travaux sur la mise en oeuvre des autres mesures relatives au secteur professionnel préconisées par l'Observatoire Médical dans ses conclusions, par le biais d'un groupe de travail dédié. Déjà expérimenté en Fédérale 1 et dans le championnat de France féminin la saison passée, le carton bleu permettra à l'arbitre d'imposer le remplacement définitif d'un joueur présentant des signes évidents de commotion cérébrale.

Recommande: