Un sauveteur meurt après avoir approvisionné les enfants — Grotte en Thaïlande

06 Juillet, 2018, 16:13 | Auteur: Armand Coulomb
  • Grotte en Thaïlande: Nous sommes engagés dans une course contre l'eau

C'est d'ailleurs en tentant d'établir une ligne d'approvisionnement en oxygène que l'un des secouristes, un ancien plongeur de la marine thaïlandaise, Saman Kunan, a péri vendredi.

Des bouteilles d'oxygène ont été semées le long du parcours, pour permettre de réapprovisionner les enfants et leurs accompagnateurs mais les autorités se sont refusé à dire si l'évacuation, périlleuse, allait être tentée dès vendredi.

Cette annonce survient quelques heures après l'annonce de la mort d'un secouriste thaïlandais qui venait d'approvisionner les enfants en oxygène. "Il a perdu conscience sur le chemin du retour, son compagnon de plongée a essayé de l'aider et de le ramener ", a précisé Apakorn Yookongkaew, chef des commandos de marine.

Aujourd'hui, il faut environ onze heures pour effectuer l'aller-retour, à savoir six heures pour l'aller et cinq heures pour le retour, grâce au courant qui permet aux plongeurs d'avancer un peu plus vite.

Le parcours est long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, avec de difficiles passages sous l'eau. Sur le chemin du retour, il a succombé au manque d'oxygène lui-même. "Même si nous avons perdu un homme, nous continuons à avoir foi dans notre mission", a-t-il assuré, la voix tremblante comme tous les militaires vendredi matin. Alors que 12 enfants et leur entraîneur sont prisonniers d'une grotte inondée en Thaïlande, un sauveteur est mort vendredi et le temps pourrait désormais manquer pour leur venir en aide.

Claude Lanzmann, réalisateur de Shoah, est mort
Claude Lanzmann se remariera alors deux autres fois avec Angelika Schrobsdorff , romancière allemande, puis Dominique Petithory . En hommage, on vous propose de revoir cette scène très forte de son film le plus mythique: Shoah , sorti en 1985.

LIRE AUSSI Comment faire sortir les enfants piégés dans la grotte?

Les secouristes passaient au crible, jeudi, les pistes possibles pour évacuer les douze enfants et leur entraîneur de football piégés depuis douze jours dans une grotte inondée en Thaïlande, livrant une course contre la montre devant le risque de montée des eaux, avec le retour prévu de la pluie.

Pour y parvenir, les équipes de secours ont mis en place un système de pompage, réalisé avec des ingénieurs japonais, qui a déjà sorti de cette grotte l'équivalent de plus de 50 piscines olympiques.

En parallèle, les sauveteurs sont toujours à la recherche d'une voie d'accès depuis le sommet de la montagne qui soit connectée ou facilement connectable via un forage, avec le lieu où sont réfugiés les enfants.

"Si, comme je l'espère, ils (les enfants, ndlr) retrouvent leurs familles dans les jours qui viennent et que leur état de santé leur permet de voyager, la Fifa serait heureuse de les inviter à assister à la finale de la Coupe du monde", a écrit Infantino dans une lettre adressée au président de la Fédération thaïlandaise de football.

Recommande: