Les États-Unis et la Chine sont au bord d'une guerre commerciale

08 Juillet, 2018, 20:53 | Auteur: Basile Toussaint
  • Guerre commerciale entre la Chine et les USA : début des hostilités

L'objectif de Donald Trump, champion de "l'Amérique d'abord", est de rééquilibrer les échanges commerciaux des États-Unis avec la Chine, en déficit de quelque 375 milliards de dollars l'année dernière.

Pour le ministère du Commerce chinois, les agissements de Washington sont une "infraction aux règles du commerce international" et les Chinois reprochent aux Américains d'avoir "lancé la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique". Mais le gouvernement chinois attendra la mesure américaine et ne la devancera pas, a-t-il souligné.

Dans un communiqué, l'agence des douanes chinoises a également annoncé que les droits de douane chinois sur les marchandises américaines entreront en vigueur immédiatement après l'entrée en vigueur de la taxation américaine sur les marchandises chinoises.

Après des semaines de mises en garde et de menaces ouvertes, la guerre commerciale a effectivement débuté hier entre les Etats-Unis et la Chine.

Les nouveaux tarifs douaniers américains, entrés en vigueur vendredi, affectent 818 produits chinois dont des automobiles, des disques durs ou des composants d'avions mais épargnent des produits populaires comme les télévisions et téléphones. La liste chinoise comprend essentiellement des produits agricoles (soja, maïs, viande de bœuf, coton, etc.) provenant des États du Midwest et du sud des Etats-Unis qui avaient voté Trump à la présidentielle de 2016.

La Belgique en demi-finales du Mondial 2018
La sélection russe était la plus mal classée des équipes qualifiées à la Coupe du monde au classement Fifa (70e). Mais vendredi soir, les Diables rouges ont aussi pu compter sur la chance.

Sauf apaisement des tensions, l'administration Trump va appliquer 16 milliards de dollars de taxes supplémentaires sur les importations chinoises pour répliquer aux taxes chinoises. Cherchez l'erreur. En 2017, les importations américaines en provenance de Chine s'élevaient "seulement" à 505 milliards de dollars, d'où l'importance du mot "almost" dans ce calcul. Les Etats-Unis ne devraient pas en rester là puisque Donald Trump a demandé à Robert Lightizer, représentant au Commerce des États-Unis, "d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de taxes supplémentaires de 10 %".

Cette confrontation avec Pékin est loin d'être isolée.

Des analystes pensent toutefois que le Canada pourrait en tirer des avantages. D'autres ont affiché leurs craintes quant à leurs parts de marché en Chine.

Dans une analyse intitulée La mauvaise approche, la Chambre de commerce américaine a estimé à environ 75 milliards de dollars le montant des exportations américaines touchées jusqu'à maintenant par les mesures de rétorsion des partenaires commerciaux des États-Unis. Les entreprises américaines ont d'ores et déjà indiqué à la Banque centrale américaine (Fed), qu'elles en ressentaient déjà l'impact, avec une hausse des prix, ainsi que "la réduction ou le report de projets de dépenses d'investissement, en raison des incertitudes entourant la politique commerciale".

Ces mises en garde ont laissé de marbre M. Trump, qui avait balayé les arguments mardi dans un tweet. " L'économie se porte probablement bien mieux que par le passé, avant que nous réglions le problème des accords commerciaux inéquitables passés avec chaque pays (...)". Une majorité de pays est d'accord sur le fait que ceux-ci doivent changer, mais personne ne l'a jamais demandé.

Recommande: