Dépakine: un site de Sanofi accusé de rejets toxiques hors norme

10 Juillet, 2018, 17:23 | Auteur: Basile Toussaint
  • Après le rejet de polluants par l'une de ses usines le groupe Sanofi estime qu'il n'y aucun risque

Située dans le bassin industriel de Lacq, l'usine de Mourenx est autorisée à rejeter dans l'air cinq composés organiques volatils (bromopropane, toluène, isopropanol, valéonitrile et propène) dans la limite globale de 110 mg/m3.

En avril 2018, après un contrôle de l'inspection des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), le gouvernement avait donné trois mois à Sanofi pour se conformer à la réglementation, sous peine de fermeture administrative.

L'association France Nature Environnement (FNE) avait annoncé lundi qu'elle comptait porter plainte pour ces dépassements hors-normes: s'ils "ont été possibles c'est parce que Sanofi ne contrôlait pas ses 3 colonnes, mais une seule".

"Sanofi Chimie décide d'engager dès aujourd'hui l'arrêt de la production de son site de Mourenx, et d'opérer les améliorations techniques annoncées et indispensables à un retour à la normale", a dévoilé le groupe dans un communiqué ce lundi soir, au terme d'une journée durant laquelle les rejets anormaux de son usine implantée en Béarn ont pris une place importante dans l'actualité nationale. "Dans ce cadre, le gouvernement a saisi en juin à la fois l'ANSES, l'ANSM et l'INERIS pour évaluer les données transmises par SANOFI". En cause, " des rejets de matières dangereuses à des taux astronomiques, bien loin des seuils autorisés ".

George Clooney: l'acteur hospitalisé après un accident de scooter en Italie!
Transporté à l'hôpital en urgence, l'acteur souffrirait d'un traumatisme au niveau du bassin mais son état ne serait pas grave. L'acteur américain George Clooney a été victime d'un accident de scooter en Sardaigne mardi, selon la presse italienne.

LIRE AUSSI Sanofi: des rejets toxiques, mais "depuis quand?" Le site rejetterait aussi du valproate de sodium, la base de la Dépakine, et ce à des niveaux de plusieurs tonnes par an. "Cette unité est en cours de démarrage".

Les associations, quant à elles, demanderaient à ce que la justice tranche sur l'impact présenté par ces rejets pour la santé, selon France Info.

Une réunion avec les élus et les services de l'Etat est prévue mercredi.

Sanofi est le premier industriel à s'être implanté sur la plate-forme SOBEGI (devenue Chem'Pôle 64) dès sa création en 1975, explique l'industriel sur son site internet. Une information que Sanofi s'est gardé de communiquer aux 10.000 femmes sous Dépakine entre 2007 et 2014, avant que l'Association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsant (Apesac) ne tire la sonnette d'alarme et ne permette l'interdiction des médicaments au valproate chez les femmes enceintes.

Recommande: