Harvey Weinstein plaide à nouveau non coupable

11 Juillet, 2018, 19:42 | Auteur: Lea Montgomery
  • Harvey Weinstein à son arrivée à la cour à Manhattan le 9 juillet 2018

Le producteur disgracié - qui a été inculpé pour agression sexuelle sur deux femmes - a nié les accusations d'agressions sur une troisième femme dans la Cour Supreme de Manhattan, lundi (09.17.18) comme pour les deux premières accusations.

Harvey Weinstein, qui faisait déjà face à des accusations pour des crimes sexuels contre deux femmes, a comparu lundi relativement à une troisième plaignante. L'" acte sexuel forcé " dont il a été accusé le 2 juillet remonterait à juillet 2006, sur une femme dont l'identité n'a pas été précisée.

Suite à son arrestation, Harvey Weinstein doit répondre à des conditions de liberté surveillée après avoir réglé une caution d'un million de dollars.

Rappelons que les accusations qui ont fait surface contre le producteur ont été à l'avant-plan du mouvement #MeToo, qui a amplifié la voix de victimes d'agressions sexuelles dans tous les milieux, notamment dans le domaine du divertissement.

Mercato : le Barça veut doubler le Real sur ce dossier XXL
Eden Hazard a ouvert la porte à un transfert au Real Madrid malgré le départ de Zinedine Zidane et a évoqué le Ballon d'Or. Le nom de Neymar circule toujours, mais le Paris Saint-Germain ne laissera pas filer sa star brésilienne.

Les deux nouveaux chefs d'accusation portés contre lui pourraient le faire écoper d'une peine de prison à perpétuité. Il risque la prison à perpétuité.

Les deux précédentes inculpations, sur deux femmes différentes, portent sur un viol qui remonterait à 2013 et une fellation forcée qui daterait de 2004. Des faits présumés étalés sur plusieurs décennies, annonce l'AFP.

Lors d'une audience de quinze minutes au tribunal de Manhattan, l'avocat du producteur de 66 ans a réitéré que chacune de ses relations était " consentie ". "C'est la preuve au-delà du doute raisonnable qui devrait être la seule façon de condamner quelqu'un (...) Si on permet à des journalistes qui courent après le Pulitzer de décider sur le dossier, ça pourrait devenir sans espoir", a-t-il ajouté.

Recommande: