Face à Trump, les alliés tentent l’apaisement — Sommet de l’Otan

12 Juillet, 2018, 17:05 | Auteur: Armand Coulomb
  • Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg lors d'une conférence de presse le 10 juillet 2018 à Bruxelles

Le président américain Donald Trump a suggéré mercredi aux membres de l'Otan de doubler leurs dépenses militaires en les portant à 4 % de leur PIB, soit bien au-delà de leur objectif actuel de 2 % qu'ils ont déjà du mal à remplir, a annoncé la Maison-Blanche. A noter que la déclaration commune adoptée ce mercredi par les dirigeants de l'Alliance ne fait aucune mention de ces fameux 4 %.

Sur une "photo de famille" prise au sommet de l'Otan à Bruxelles, les Européens regardent tous dans la même direction (à gauche) sauf Donald Trump, qui s'est tourné dans le sens opposé. C'est pour cela que Donald Trump est attentif au budget de défense de chacun des pays membres. Il a mis le sommet sous pression à coup de messages sur son compte Twitter et de déclarations peu amènes à l'adresse des mauvais payeurs.

"L'Allemagne est totalement sous le contrôle de la Russie ". "Nous Américains devons défendre l'Allemagne de la Russie, tandis que la première paie des milliards à la seconde et l'aide ainsi à s'enrichir (.) Ce n'est pas normal!" Le contexte dans lequel le chef de la diplomatie polonaise a jeté de l'huile sur le feu à propos de l'Allemagne, hier, au siège de l'Otan en déclarant qu'elle était "un exemple de pays européen qui fournissent des fonds à la Russie et lui donnent des moyens qui peuvent être utilisés contre la sécurité de la Pologne". Pour autant, "il n'est pas nécessaire" de menacer de quitter l'institution pour les convaincre, a-t-il précisé.

"J'ai obtenu des progrès extraordinaires par rapport à mes prédécesseurs", a-t-il soutenu. L'Allemagne prend ses décisions de manière "indépendante", a rétorqué mercredi la chancelière allemande Angela Merkel.

"Je crois en l'OTAN".

Le président français a estimé que l'Otan sortait "beaucoup plus fort" de son sommet de deux jours, notamment parce que Donald Trump a "réaffirmé son engagement (.) d'avoir un Otan fort". "Le seuil de 2% du PIB en dépenses militaires est devenu un engagement réel".

Johnny Depp : Une nouvelle accusation de violence atterrit au tribunal
Brooks n'aurait pas réagi et les gardes du corps de Depp seraient alors venus le chercher pour l'éloigner. Le comédien sentait visiblement l'alcool et semblait sous l'emprise de stupéfiants.

Au-delà de l'effort de défense, d'autres questions seront abordées par les 29 chefs d'Etat et de gouvernement, qui ont invité officiellement la Macédoine à entamer des négociations d'adhésion à l'Alliance et ont fait part de leur inquiétude face aux menaces posées par la Russie, l'Iran et la Corée du Nord.

Il se rendra ensuite pour un sommet bilatéral historique avec le président russe Vladimir Poutine lundi à Helsinki.

Il a assuré qu'il évoquerait avec M. Poutine l'interférence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le président américain a dénoncé à plusieurs reprises le projet de doublement du gazoduc Nord Stream reliant directement la Russie à l'Allemagne et exige son abandon.

Donald Trump a demandé son abandon au cours du sommet de l'OTAN. L'attaque lui a permis d'enfoncer un coin dans l'unité des Européens, car ce dossier les divise. La Pologne estime ainsi que l'Europe n'a pas besoin de ce projet.

Recommande: