Donald Trump consterne ses alliés avec ses exigences financières — Sommet de l'Otan

13 Juillet, 2018, 21:42 | Auteur: Armand Coulomb

Le président américain a eu raison de pester contre l'insuffisance des dépenses militaires européennes au sommet du 12 juillet, estime le spécialiste de la Défense du journal conservateur The Daily Telegraph.

Donald Trump a lancé les hostilités contre l'Allemagne, accusée d'"enrichir" la Russie en lui achetant du gaz et de ne pas contribuer suffisamment aux dépenses de l'Alliance.

"Je continue de croiser les doigts pour que nous puissions mettre un terme à Nord Stream 2 dans une action conjointe et efficace", a ajouté le président ukrainien, dénonçant "une interférence" de la Russie et un projet "motivé politiquement".

Selon la première source, M. "Trump a désigné plusieurs pays, en particulier l'Allemagne", qu'il avait déjà ciblé mercredi au premier jour du sommet, usant d'un "langage dur" et appelant la chancelière Merkel "Angela".

"Nous avons eu l'occasion d'échanger sur des questions telles que la migration et l'avenir de nos relations commerciales", a-t-elle dit. "L'Allemagne est complètement contrôlée par la Russie (...), elle est prisonnière de la Russie", a-t-il déclaré. "Comment expliquer cela? Ce n'est pas juste", avait-il encore accusé. En dédoublant le tracé de Nord Stream 1, inauguré en 2011, il ... L'UE doit-elle désormais se passer des Etats-Unis?

Nord Stream, dont le trajet passe sous la mer Baltique, est particulièrement contesté parmi les pays d'Europe de l'Est, qui craignent de ne plus servir comme point de passage obligé pour les livraisons de gaz russe vers l'Europe de l'Ouest.

Qui est Beate Zschape, l’insondable néonazie — Procès en Allemagne
Beate Zschäpe , unique survivante d'un groupuscule néonazi , a été condamnée ce mercredi à la réclusion à perpétuité . La chancelière Angela Merkel avait exprimé "la honte" de son pays face à ces crimes.

Selon des chiffres publiés mardi par l'OTAN, en 2017 seuls les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Estonie, la Grèce et la Pologne ont atteint les 2% du PIB en matière d'effort de défense. "La part européenne dans le budget de l'OTAN ré-augmente depuis 2014-2015 et la part américaine diminue, ce qui est conforme à l'idée d'un meilleur partage".

Le président américain a aussi affirmé que son homologue russe Vladimir Poutine, qu'il s'apprête à rencontrer la semaine prochaine à Helsinki, était "un concurrent" et pas un "ennemi".

Dans le cadre de l'initiative américaine "4×30", les membres de l'Otan vont s'engager à être en mesure, en 2030, de déployer sous 30 jours 30 bataillons mécanisés, 30 escadrilles et 30 navires de combat pour pouvoir faire face à une opération militaire de la Russie, identifiée comme puissance agressive.

Les dépenses militaires des Etats-Unis ont représenté en 2018 près de 70% des dépenses militaires totales de l'ensemble des 29 pays de l'Otan.

En géopolitique, Donald Trump n'oublie pas l'enjeu économique.

Recommande: