Le policier qui a frappé un prévenu a été suspendu — France

14 Juillet, 2018, 03:36 | Auteur: Lea Montgomery
  • Violences policières au TGI de Paris le fonctionnaire mis en cause placé en garde à vue et suspendu

(Capture d'écran) La vidéo d'un policier frappant un détenu au tribunal de grande instance de Paris a fait le tour du web. Dans la soirée, le ministre de l'Intérieur a annoncé que le fonctionnaire mis en cause avait été suspendu.

Le parquet de Paris a ouvert deux enquêtes: une première pour "violences par personne dépositaire de l'autorité publique" et "faux", et une seconde pour "introduction frauduleuse dans un système automatisé de données" en raison de l'extraction et de la diffusion des images de vidéosurveillance.

Les images montrent un policier français, en tenue, qui tente de maîtriser un jeune homme frêle, à l'intérieur de sa cellule, et qui se défend tant bien que mal, mais qui reçoit des coups de poing et de pied et est traîné par terre jusqu'à une cellule. Une source judiciaire a également précisé qu'il avait été placé en garde à vue. Après la diffusion de la vidéo le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a décidé de lancer une enquête et le policier concerné a été suspendu.

Des milliards de tonnes de glace se détachent sous l'oeil des caméras
Son mari et elle faisaient partie de l'équipe de chercheurs de l'Université de New York qui étaient sur place. Mais l'observation de ce phénomène de détachement reste très rare.

Selon une source proche du dossier, l'homme en question est un individu qui allait être jugé en comparution immédiate pour vol, et non un migrant comme l'indiquait le site internet. En dépit de l'intervention de ses deux collègues qui essayent de calmer la situation en s'interposant et en maîtrisant le jeune migrant en attente de jugement, qui continue de se débattre, le policier, plus déchaîné que jamais, revient à la charge et lui assène des coups avant de sortir de la cellule.

Là-bas si j'y suis, fondé par l'ancien journaliste de France Inter Daniel Mermet, a dévoilé sur son site, jeudi 12 juillet, une vidéo de cinq minutes montrant le passage à tabac d'un détenu par un policier en service dans les locaux du nouveau palais de justice de Paris (17e arrondissement).

Selon le bilan de l'Inspection générale de la police nationale pour 2017, les enquêtes sur des violences volontaires imputées à des policiers ont augmenté de 6% par rapport à 2016. Officiellement ouvert au public depuis le 16 avril, le nouveau tribunal de TGI de Paris s'est installé dans le quartier des Batignolles (XVIe).

Recommande: