Gaza: raid aérien israélien contre des cibles du Hamas

15 Juillet, 2018, 09:53 | Auteur: Armand Coulomb
  • Gaza : raids israéliens, suivis de tirs palestiniens de roquettes contre Israël

Depuis le 30 mars, la frontière entre la bande de Gaza et Israël est le théâtre de manifestations, chaque vendredi, contre le blocus draconien imposé par Israël à l'enclave palestinienne et pour le "droit au retour" des Palestiniens chassés de leurs terres ou qui ont fui à la création d'Israël en 1948.

Selon le porte-parole du ministère palestinien de la Santé à Gaza Achraf Al-Qodra, l'adolescent a été tué par balles à l'est de la ville de Gaza et 70 autres Palestiniens ont été blessés, dont une vingtaine par balles, lors de manifestations le long de la frontière qui ont dégénéré en affrontements avec le Tsahal.

Israël a mené une nouvelle série de frappes aériennes dans la bande de Gaza, samedi 14 juillet dans l'après-midi, après une confrontation dans la nuit avec le mouvement islamiste Hamas.

Cela "s'ajoute aux attaques quotidiennes contre le territoire israélien via le lancement de ballons incendiaires depuis la bande de Gaza", avait-elle ajouté. Ces raids n'avaient pas fait de victime, selon les Palestiniens.

Une trentaine de tirs de roquettes et d'obus de mortiers vers le sud d'Israël depuis la bande de Gaza ont eu lieu quasiment simultanément à ces raids nocturnes. Les manifestations à la frontière séparant Israël de la bande de Gaza ont été particulièrement violentes vendredi. La frappe israélienne qui a tué samedi deux adolescents de 15 et 16 ans visait un immeuble dans l'ouest de la ville de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé dans l'enclave palestinienne. Ces tirs n'ont pas fait de blessé ni de dégât, selon les médias israéliens.

Selon des témoins dans la bande de Gaza, les frappes n'ont pas fait de blessé.

Evaluation de l'Alternateur Bosch
L'alternateur est le composant de la voiture qui tient le rôle de générateur de courant électrique. L'alternateur Bosch est l'une des pièces les plus populaires actuellement présentes sur le marché.

"Le Hamas continue d'utiliser des infrastructures civiles pour des objectifs militaires, mettant en danger la population civile", a dénoncé l'armée dans un communiqué. Aucun Israélien n'a été tué.

Une médiation de l'Égypte a permis de parvenir à un cessez-le-feu, a indiqué un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum dans un communiqué.

Un autre manifestant, âgé de 20 ans, qui avait été grièvement blessé par balle vendredi est décédé samedi de ses blessures, a-t-on indiqué de même source.

Selon l'armée israélienne, des grenades, des engins explosifs, des cocktails Molotov, des pneus enflammés et des pierres ont été lancés en direction des soldats israéliens, dont l'un a été blessé.

À l'été 2014, l'opération " Bordure protectrice " lancée par Israël à Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes et détruire les tunnels creusés depuis l'enclave avait fait plus de 2200 morts côté palestinien, en majorité des civils, et 74 côté israélien, en majorité des soldats. Il accuse le mouvement islamiste Hamas qui dirige l'enclave de se servir de la protestation pour couvrir des attaques contre les soldats et des tentatives d'infiltration en Israël. Israël et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008 et observent depuis 2014 un cessez-le-feu tendu.

L'armée israélienne avait notamment dit avoir frappé 65 positions militaires du Hamas dans l'enclave en représailles au tir d'une centaine de roquettes et d'obus de mortiers contre son territoire.

Recommande: