Ryanair enlisée dans un vaste mouvement social en Europe

02 Août, 2018, 14:55 | Auteur: Basile Toussaint
  • RYANAIR  ALLEMAGNE LES PILOTES MASSIVEMENT EN FAVEUR D'UNE GRÈVE

Le syndicat chrétien recommande cependant au personnel de cabine de ne pas se joindre à cette action, estimant qu'il s'est déjà suffisamment exposé avec les deux journées de grève qu'il a menées les 25 et 26 juillet.

Dans un communiqué, VC ajoute avoir donné jusqu'au 6 août à Ryanair pour faire une nouvelle proposition, le syndicat soulignant qu'il organiserait une conférence de presse le 8 août pour exposer sa stratégie à venir.

Quid du personnel de cabine? .

Il y a une semaine, un quart des pilotes basés à Dublin ont observé leur troisième arrêt de travail de vingt-quatre heures en deux semaines.

Mercato - PSG : Une nouvelle très belle offre pour Guedes !
Depuis plusieurs mois, la situation est bloquée entre le PSG et Valence pour Gonçalo Guedes . Selon les informations de Superdeporte , le retour de Guedes en Espagne est proche.

Que réclament les pilotes irlandais? . La compagnie entend transférer des avions vers la Pologne, ce qui pourrait coûter leurs emplois à 300 personnes, à savoir 100 pilotes et 200 personnels de cabine. En soutien à leurs collègues, et face au refus persistant de Ryanair d'appliquer la loi du travail belge, les pilotes basés en Belgique débrayeront le 10 août, à l'appel de la CNE et de l'association de pilotes BeCA. Le groupe a confirmé ces chiffres dans une lettre ouverte adressée mercredi à Forsa, le syndicat représentant ses pilotes irlandais, avec qui Ryanair souhaite discuter dès samedi ou la semaine prochaine pour éviter que le mouvement ne se poursuive.

Ryanair est par ailleurs sous la menace d'actions de la part des pilotes allemands et néerlandais, qui n'ont toutefois pas encore déposé de préavis de grève.

Le malaise au sein de la compagnie a éclaté au grand jour à la suite d'un sérieux problème de planning de pilotes en septembre 2017 qui a entraîné un grave conflit social et des annulations portant au total sur 20.000 vols dans les mois qui ont suivi.

Le syndicat indique que les discussions avec la compagnie aérienne sont toujours en cours, mais que l'organisation "perdait espoir quant à un résultat positif". Alors qu'elle menaçait la semaine dernière ses travailleurs grévistes d'avertissements de "no show", soit une faute lourde pouvant mener au licenciement sans indemnités en cas de répétition, l'entreprise irlandaise indique désormais au vice-Premier ministre que le personnel ayant débrayé ne se verra infliger d'autres sanctions que celle d'une retenue de salaire pour les jours non-prestés.

Recommande: