Simone Gbagbo et 800 autres opposants politiques vont être amnistiés — Côte d'Ivoire

07 Août, 2018, 18:43 | Auteur: Armand Coulomb
  • Réconciliation nationale: Ouattara signe une amnistie et libère Simone Gbagbo Lida Kouassi et Soul to Soul

"Environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil, et verront leurs condamnations pénales effacées". "Sa priorité actuelle est de retrouver sa famille et ses proches et de passer avec eux des moments d'intimité et de retrouvailles".

Les 300 autres, actuellement détenus, seront libérés prochainement, selon le président, qui a cité des noms, dont ceux de l'ex première dame et des figures du régime de Laurent Gbagbo. Ainsi, l'ex-première dame de Côte d'Ivoire Simone Ehivet Gbagbo, Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul directeur du protocole du président Guillaume Soro, Lida Kouassai, Assoa Adou... retrouvent leur liberté. En 2017, elle avait été acquittée à la surprise générale lors de son procès aux assises à Abidjan pour crimes contre l'humanité pendant la crise post-électorale.

Robert Redford prend sa retraite d'acteur
Il a réalisé neuf longs métrages, dont le premier, "Des gens comme les autres", lui a valu un Oscar de la mise en scène en 1981. Le Californien a également fondé le festival de cinéma de Sundance, en 1978, devenu l'un des plus influents au monde.

"La réconciliation nationale, si nécessaire dans ce pays longtemps divisé, et en dépit de la création d'une commission dédiée à ce sujet mais aux résultats vides de sens, semble avoir été sacrifiée sur l'autel de l'impunité et de l'amnésie", écrivaient les chefs de missions diplomatiques de l'UE.

En juillet, Alassane Ouattara a nommé un nouveau gouvernement sur fond de tensions entre les différentes composantes de la coalition au pouvoir à l'approche de la présidentielle de 2020. L'amnistie est "une mesure de clémence de la Nation toute entière". "Une soixantaine de militaires ayant commis des crimes de sang ne pas concernés" par cette amnistie, a-t-il précisé. Pour moi, cette amnistie était à mettre sur le compte des rumeurs, je l'ai apprise en regardant le président Alassane Ouattara ce soir à la télévision", a déclaré à Jeune Afrique Me Rodrigue Dadjé, dans les minutes qui ont suivi l'annonce "Je vais prendre contact avec le ministère de la Justice. Les prochaines, municipales et régionales couplées, sont prévues le 13 octobre.

Recommande: